R e t o u r
R e t o u r

CLOVES & COVERS

Biennale de Mulhouse 019, Parc Expo, 2019


Horses, horses, horses, horses
Coming in in all directions
White shining, silver studs with their nose in flames,
He saw horses, horses, horses, horses, horses, horses, horses, horses.

Patti Smith, « horses », 1976


(1)

De la neige et de la terre et du café et des aboiements de chiens au loin. La possibilité que ce travail soit interdit aux mineurs. Des paillettes et des choses qui montent. La foudre qui couine dans une bouteille, des lapins torrides qui courent sur sa peau. Des cieux qui se jettent dans la soupe, des fleurs qui sifflent, l’orgasme des biches, des carapaces de tortues, des fraises, des dents, des parures, des chansons trainantes comme des bulles de verre qui éclatent dans le feu. Des piles de livres et d’assiettes cassées et des morceaux d’animaux qui trainent dans la vaisselle et avancent. La même chose, encore, et en mieux.

David Evrard



Cloves and Covers est une série de couvertures de romans, à partir de la même histoire déclinée en différentes versions graphiques, complètes et non-censurées. Auteur des peintures originales, Bulat Gilvanov (1972) devient écrivain à succès de portraits de princesses, cavalières, guerrières, légendes du peuple Tatare, de fresques de vies fracassées, y mêlant la Diagonale de Vide, la Route Nationale 79 dans un genre littéraire anxiogène et de périphérie.


(1) Vue d'ensemble de l'exposition, Biennale de Mulhouse, 2019


(2) Cloves & Covers I, II, III, peinture tempera, sérigraphie, châssis en bois, toile coton, 160x100cm, 2019

(2)

(2)

(3) Maria Felix in Face Sitting, Silhouette by Éric Stanton autel pour le livre « Harnachement », Léa Beaubois, 2019, tiramisu, cardamome, clou de girofle, profiterole, artifice, guirlande lumineuse, noyaux d’avocat, cannelle en bâton, foin, blé sauvage, coquelicot sauvage, impression laser, coquille d’œuf d’oie, enveloppe, cacao, curcuma...

(3)

(3)

(3) Détails

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Léa Beaubois 🥁 (@lea.beaubois) le